Je viens de finir "Une forme de vie" d'Amélie nothomb...


En mai  dernier, j'ai acheté le "dernier" (à l'époque) Amélie Nothomb. Je pense que j'avais lu une critique de ce livre dans un magasine et que cette critique m'a donné envie de le lire...

 J'en ai commencé la lecture le jour même de l'achat... J'en ai lu une bonne trentaine de pages puis un nouveau livre est venu vers moi et stoppé le cours de ma lecture...

Fin septembre, au cours d'un bref séjour en Espagne, j'ai repris la lecture d'Une forme de vie et je ne l'ai plus lâché...

J'ai une particularité : j'aime lire (...) mais je prends mon temps : premièrement je lis assez lentement (peut-être la crainte de passer à coté d'un détail, peut-être pour savourer les mots et les phrases :  il n'est pas rare que je relise 2-3 fois un passage que j'ai aimé....) deuxièmement,  j'aime rester assez longtemps en compagnie d'un livre ... ..

 

une forme de vie

Le roman commence par une lettre d'un Soldat américain, à Amélie Nothomb et... une déception et une question surgissent en moi: est ce que ce livre est une suite de lettres ???  J'ai un peu de mal avec les romans épistolaires !!

En fait, ce n'est pas le cas !!! Ouf. Ce bouquin est un mélange de correspondances et de récits...

Amélie, l'écrivain correspond avec un Soldat Américain basé en Irak. Ceci lui donne l'occasion de nous parler de sa correspondance qu'elle entretient avec ses -nombreux- lecteurs et de ses ressentis vis à vis d'eux... certains ont des demandes particulières et on se demande comment ils osent demander telle ou telle chose, comment ne s'aperçoivent-ils pas de l'idiotie ou de l'ineptie de leur demande ?

L'histoire : Un Soldat de 2ème classe écrit à Amélie Nothomb parce qu'il sait qu'elle pourra le comprendre... A la demande d'Amélie, le Soldat Mapple donne assez rapidement des détails sur lui et sur sa vie...Il lui annonce qu'il s'est enrôlé dans l'armée parce qu'il avait faim, parce qu'il dormait dans la rue.... Puis après une petite réticence, il l'informe qu' il est atteint d'un mal de plus en plus répandu dans les troupes de l'armée américaine, envoyées en Irak : l'obésité... Depuis son entrée à l'armée, il a pris 100kg, "une personne" comme il dit...

Il y a des passages éloquents et notamment la description qu'Amélie fait d'une photo envoyée par son correspondant américain...

J'en conseille la lecture...

Fin décevante (fin baclée ?)